Rockin’ Squat s’est-il perdu en chemin?

En 1985, alors que la musique rap et le mouvement hip-hop débarquent sous nos latitudes, un homme que rien ne prédestinait à rapper s’empare d’un micro, accompagné de trois amis (Solo, DJ Clyde et Doctor L) et débute une carrière musicale. Cet homme c’est Matthias Cassel aka Rockin’ Squat, leader charismatique du célèbre groupe Assassin.

Malgré une situation familiale bien loin des stéréotypes que l’on peut avoir des rappeurs – il est le fils du comédien Jean-Pierre Cassel et le frère de Vincent Cassel – la vie de privilégié dont il a pu bénéficier n’aura jamais incidé sur les sujets qu’il aborde ou sur sa position face au show-business.

Mais revenons un peu sur les débuts du groupe et sur ce qui a fait son succès.

Tout d’abord, les années qui suivent la naissance d’Assassin ne sont pas marquées par le succès. Et pour cause, le rap français en est encore à ses balbutiements. Il n’existe donc pas encore de public consacré (les quelques auditeurs zélés se tournent surtout vers le rap américain) et les maisons de production se montrent frileuses envers ces « jeunes énervés » et leur phrasé si particulier.

Il faudra donc attendre 1990 et la sortie du mythique « Rapattitude » (première compilation de rap français) pour que le groupe se retrouve sur support physique, accompagné, entre autres, par Dee Nasty et les Suprême NTM. Après cette première étape, c’est finalement grâce à leur EP « Note mon nom sur ta liste », sorti en 1991, qu’Assassin obtiendra ses lettres de noblesse en se faisant repérer par les majors de l’industrie musicale.

Un accord avec celles-ci aurait été le chemin le plus facile vers le succès commercial, mais déjà à cette époque Rockin’ Squat cultive un esprit d’indépendance et ne souhaite pas voir la production du groupe aseptisée ou modifiée par le lobby d’une quelconque entreprise. Le label Assassin Productions, premier label hip-hop indépendant en France, voit donc le jour en 1992 afin de préserver l’essence même de leur musique et distribuer leurs albums dans les conditions qu’ils veulent.

Assassin est un groupe engagé à l’extrême. Eveilleurs de consciences, défenseurs de causes humanitaires, ils seront également les premiers à apporter un message politique dans leurs textes.  Avec L’Etat assassine ou encore Shoota Babylone, titres présents sur leur deuxième album « L’homicide volontaire », ils marqueront les esprits au fer rouge par la fougue qu’ils dégagent et le militantisme omniprésent dans les paroles. Comme un leitmotiv, le désormais classique « Si tu restes statique, si tu ne t’occupes pas de politique – La politique s’occupe de toi » résonnera pendant longtemps dans les oreilles des amateurs de hip-hop.

L’un des premiers tubes du groupe, Shoota Babylone:

httpv://www.youtube.com/watch?v=-lbJOUHCxmE

Et comme si le clou n’avait pas été suffisamment enfoncé, l’année 2000 marquera d’une pierre blanche l’accession d’Assassin au panthéon des plus grands groupes de rap français avec l’album « Touche d’espoir », condensé de pépites sonores et de messages forts, sur lequel on retrouve les célèbres Sérieux dans nos affaires, Classik, Esclave 2000 ou encore Trop de choses à dire.

La belle aventure du label Assassin Productions se finit malheureusement en 2002 et la dissolution du groupe ne tarde pas à suivre après plus de 17 ans d’activité. Rockin’ Squat poursuit néanmoins une carrière solo et le succès reste au rendez-vous. En effet, la tête pensante d’Assassin continue sa croisade contre l’américanisme à outrance, la destruction progressive des ressources naturelles terrestres ou encore l’exploitation des pays du tiers-monde. Et tant mieux, car c’est sur ce genre de sujets qu’il est le meilleur.

Néanmoins, le message véhiculé change petit à petit. On passe ainsi d’un rap conscient et engagé à une paranoïa maladive et souvent sans fondement. Le paroxysme est atteint  en 2009, lors de la sortie de « Confessions d’un enfant du siècle volume 2 », la deuxième partie du triple album du MC (Maître de Cérémonie).

Rockin’ Squat, à travers deux titres forts, développe plusieurs thèses conspirationnistes tenant davantage du phantasme d’un esprit rêveur que d’une réalité subie. Ainsi, avec Le pouvoir secret et Illuminazi 666, l’artiste s’en donne à cœur joie et déballe tout l’inventaire des théories du complot, toutes à même de complexer le fringuant Jacques Cheminade et ses airs de Professeur Tournesol.

Sans sourciller, l’artiste nous explique donc que la famille Rothschild a « financé le nazisme, créé le communisme et gère le capitalisme ». Rien que ça ! De même, la reine Elisabeth serait, selon lui, la « grande prêtresse du trafic d’opium ».  Bref, vous l’aurez compris, Rockin’ Squat semble s’être perdu dans des considérations très éloignées des revendications premières du groupe Assassin, et n’a désormais comme statut que celui d’un doux-dingue, enfermé dans ses propres schémas et revendiquant des positions d’un autre âge.

Encore plus fort, l’artiste publiera sur sa page facebook à la veille des élections présidentielles françaises un message décrédibilisant François Hollande de par son background familial, alors que Rockin’ Squat lui-même a souffert de ce raccourci facile que l’on faisait avec sa famille.

La crédibilité même de Matthias Cassel a donc été entachée sévèrement par ses choix artistiques depuis quelques années. De plus, son flow (la façon dont un rappeur chante, c’est-à-dire son débit de paroles, l’accentuation des mots…) a également perdu en force et s’est dramatiquement ralenti. Rockin’ Squat n’a donc plus ce statut de légende qu’il avait acquis avec le groupe Assassin, et fait désormais davantage penser à un illuminé lambda qu’à un rappeur de talent.

Voilà donc une situation bien dommageable au rap français qui perd ici l’une de ses icônes. Espérons que l’artiste se rendra un jour compte qu’il est bon de dénoncer mais que le mal ne se trouve pas à chaque coin de rue. D’ici à ce que cela arrive, Matthias Cassel aura au moins le bon goût de nous faire rire avec ses théories fantaisistes.

 Les deux vidéos qui suivent nous montrent l’évolution, sur le fond comme sur la forme, de Rockin’ Squat.

Voici tout d’abord le clip du mythique Sérieux dans nos affaires :

httpv://www.youtube.com/watch?v=zCixN0s3f5A

Et enfin le clip du Pouvoir secret. À noter qu’en dépit de paroles davantage amusantes qu’informatives, la vidéo reste l’une des plus psychédéliques et épileptiques qu’il m’ait été donné de voir :

httpv://www.youtube.com/watch?v=f1sL2H2J7cs

Imprimer cet article

Vous aimerez aussi...

  • resiste

    On ta paye ?? ou ta été oblige de poster cette critique ? hmm il y a pas de comentaire bizzare

    • Notre site est complètement indépendant, les rares articles sponsorisés sont toujours indiqués comme tels. Cet article représente le point de vue défendu par son auteur, et tu as le droit de ne pas être d’accord. En revanche, si tu pouvais défendre tes propres arguments sans massacrer la langue française, ce serait encore mieux 🙂

  • resiste

    alors ca nous raconte que rockin a perdu le chemin du vrai hip hop … qu’il raconte des truck parano … donc les gens.. les leaders ,avec tout le povoir quils ont !! il serait hors de question de croire que tout ce que rockin nous fait passer comme message a travers le rap et faux ?? Pk il aurait besoin de faire ca ?? Il et pas un musicien comerciale qui rapporte des millions !! Toute maniere tout ceux qui écoute ses morceaux reconaissent vrai !! nous sommes pas aveugle !! beacoup ce sont reveillier grace aux gens comme rockin !! le vrai hip hop ne passe pas a la télé !!!! A lutta continua caralho !!!

    • farid du 68

      ct dire kavan 2 te reveiller… tu dormai…? refai dodo c mieu

  • ILLUMINAZI

    C’est bien tu fait officiellement parti de l’équipe Des SOURD et Des SHEITAN

  • Karl Heinz Forster 2

    et oui la famille Rothschild a financé le nazisme , c’est un fait historique qui a été prouvé . et oui ils ont aussi participé a l’élaboration des gouvernements communistes en finançant les révolutions de 1917. vous pouvez voir tout cela dans les livres du Docteur Anthony C. Sutton. mais je doute que ses ouvrages vous soient enseignés dans vos pseudos écoles de journalisme…………

  • Ben s’invite

    L’odyssée suit son cours …

  • anon

    quelle prise de position… vous n’avez pas du voir beaucoup de videos « epileptiques » de rap americain alors…