Retour sur la sortie de Diablo III

Le buzz autour de sa sortie

Comme beaucoup d’intéressés le savent, Diablo III (de l’éditeur Blizzard) était le jeu le plus attendu de l’année. Le 3ème épisode du jeu avait été annoncé par Blizzard lors de la Blizzcon 2008 aux Etats-Unis par l’équipe de développeur et la surprise générale fit le buzz pendant plusieurs mois. J’étais sur le stream de retransmission de l’évènement en live lors de l’annonce des développeurs et je peux vous dire que le public, composé de milliers de fans des jeux Blizzard, a hurlé de joie.

Après la grande réussite de Diablo II sortie le 30 juin 2000, Blizzard n’avait plus du tout communiqué sur la possibilité d’un 3ème épisode de la saga. Nous avons dû attendre 8 ans pour avoir la nouvelle, et encore 4 ans de plus avant que le jeu sorte (le 15 mai dernier). Pour mieux vous décrire l’ampleur de l’évènement, je ne vais vous donner qu’un chiffre : 3,5 millions d’exemplaires du jeu ont été vendus dès le premier jour. La fnac des Champs-Elysées qui faisait un évènement spécial pour l’occasion a été envahie par les fans.

 Fnac des champs-Elysées lors de la sortie de Diablo 3 le 15 mars dernier

Amazone a fait un communiqué de presse indiquant que Diablo 3 a atteint le record de précommandes de toute l’histoire du jeu vidéo dans le monde ! Et de loin ! Blizzard est une entreprise en pleine expansion qui ne connaît pas la crise car elle a des clients passionnés qui ne regardent pas à la dépense pour pouvoir profiter de leurs produits.

Mes impressions après 3 semaines

Comme écrit ci-dessus je vais vous donner mes impressions et critiques personnelles (après environ 200 heures de jeu) et rassembler celles que j’ai pu lire sur différents forums de passionnés. Je vous invite à réagir dans les commentaires si vous n’êtes pas d’accord ou si vous avez des précisions à apporter. Pour ceux qui n’auraient pas encore fini l’histoire, ne vous inquiétez pas, je ne vais absolument rien spoiler !

Parlons déjà de la sortie du jeu. Blizzard avait prévu de lancer les serveurs européens le 15 mai à minuit. Bien évidemment tout le monde était dans les starting blocks et voulait se connecter au plus vite. Pour éviter le crash des serveurs, Blizzard avait prévu le coup en n’ouvrant que quelques places petit à petit et donc les joueurs ont parfois eu du mal à se connecter directement. Personnellement j’ai dû attendre minuit et demi et j’étais un des chanceux ! La communauté a réagi relativement négativement par rapport à ce retard de Blizzard mais je trouve qu’ils ont quand même fait un excellent travail. Au vu des milliers de personnes qui voulaient joindre les serveurs à la même heure, ils sont restés stables toute la nuit une fois que vous aviez pu vous connecter. Quand on se rappelle les péripéties de World of Warcraft où l’expression « Patch day, no play » [Traduction : journée de maintenance, personne ne joue, ndlr] était de rigueur, ils ont fait énormément de progrès. Certains problèmes de connexion sont apparus quand même durant ces 15 jours, et notamment concernant l’Hôtel des Ventes qui a pour habitude de subir des ralentissements dans les transactions voire même planter totalement au point où les joueurs ne peuvent même plus y accéder pendant plusieurs heures. Qui n’a pas dû spammer son mot de passe pendant des dizaines de minutes avant d’arriver à se connecter au jeu parfois ? Personne !

Dans l’ensemble, je trouve que le jeu est extrêmement bien réussi et je suis agréablement surpris, même si il reste encore beaucoup de travail à Blizzard. Vous pouvez jouer en découvrant l’histoire de ce nouvel opus à travers les 4 actes (même nombre d’actes que dans Diablo II) qui composent le mode normal. Vous êtes bien évidemment obligés de faire le mode normal pour ensuite débloquer les 3 niveaux de difficultés suivants : le cauchemar, l’enfer, et enfin l’Armageddon. En lisant bien toutes les quêtes et découvrant l’histoire au fur et à mesure, vous en avez pour 20-30 heures de jeux afin de finir le mode normal. Cette dernière est franchement passionnante et pleine de rebondissement au fil des actes. Pour les novices n’ayant jamais joué à Diablo I et II, elle peut paraître compliquée et franchement je les comprends. Moi-même ayant joué pendant des années aux deux premiers, j’avais oublié énormément de détails, mais Blizzard a tout fait pour qu’elle soit à peu près claire.  Je vous conseille surtout, lorsque vous découvrirez le jeu (ou si vous êtes actuellement en mode normal), de bien suivre l’histoire car si vous ratez certains  passages vous ne comprendrez plus la suite.

Mon plus grand doute lors de la sortie du jeu, était la question du niveau de difficulté du jeu. Le manque de difficulté que l’on a pu rencontrer dans Diablo II était franchement décevant. Pour moi la seule difficulté de Diablo II était le mode hardcore (pour ceux qui ne le savent pas, vous ne disposez que d’une seule vie dans ce mode de jeu. Si vous mourrez, votre personnage est entièrement supprimé). Après 15 jours de jeu, je me suis rendu compte que la difficulté est réelle et vous ne finirez pas l’Armageddon dans la semaine qui suit vos débuts. D’ailleurs, la communauté a mal réagi par rapport à cette difficulté trouvant Diablo III trop difficile et Blizzard a déjà prévu un nerf du mode Armageddon courant juin (un nerf est la diminution de l’efficacité d’une variable dans un jeu vidéo. Dans le cas présent, c’est la difficulté qui se verra diminuée). Cette attitude de certains joueurs de se plaindre dès qu’ils rencontrent un poil de difficulté est, je trouve, vraiment consternante. On a vu cette même attitude sur World of Warcraft dans les différents raids et nous n’avions même pas le temps de finir en entier les nouveaux donjons que Blizzard devait réduire la difficulté suite aux réactions de la communauté.

Là où je rejoins la communauté est le fait que certaines classes qui se battent au corps à corps sont largement désavantagées (Moine et Barbare) car les différents monstres tapent vraiment très fort et on ne peut pas faire du « hit and run » lorsqu’on ne peut pas frapper à distance. Mon premier personnage monté level 60 fut un moine et j’ai vraiment eu du mal en difficulté Enfer alors que lors de la montée de mon deuxième 60 (Chasseur de démon) qui lui se bat à distance avec des arcs ou arbalètes, ce fut vraiment beaucoup plus simple et rapide. Blizzard, dans un communiqué récent, a répondu aux joueurs comme quoi ils allaient réfléchir pour trouver une solution à ce problème, donc prenez votre mal en patience et d’ici 2 patchs nous devrions être récompensé : Blizzard a trouvé de très bon mécanismes innovant pour toutes les classes du jeu, donc l’éditeur devrait pouvoir vite corriger ce problème.

Les différentes mises à jours effectuées et de prévues

On voit donc que dans ses patchs, l’éditeur essaye de la manière la plus optimal possible d’équilibrer les 5 classes du jeu lors des mises à jours tout en fixant certains bugs qui perssistent. Le lead programmer de Blizzard sur Diablo III avait annoncé sur son twitter 5 jours avant la sortie que la plus grande peur de l’équipe qui gère Diablo III est que les joueurs trouvent des moyens d’exploiter des bugs ou des paramètres du jeu qui leurs permettent d’avancer plus vite. Par exemple, sur certaines classes, des joueurs ont trouvé des combinaisons de sorts qui leurs permettaient de tuer très facilement tous les boss du jeux. Blizzard a dû très rapidement changer ces sorts pour que les joueurs ne gachent pas le jeu en avancant anormallement vite. Quand on voit l’étendu du jeu, quelques centaines de béta testeur ne peuvent pas se rendre compte de tous les déséquilibres du jeu lors de sa sortie. Donc quand les serveurs ont accueilli les millions de joueurs, totu d’un coup la donne a changé : vu le nombre, il y en aura toujours qui trouveront des disproportions dans le jeu pour les exploiter afin de surpasser les autres.

Quel futur pour le jeu selon les développeurs ?

Diablo III va énormément évoluer au fil du temps et les développeurs ont quelques idées phares pour rallonger la durée de vie du jeu et continuer à nous faire rêver.

Leur première est la mise en place du PvP. Le PvP (Player vs Player) est en mode de jeu où chaque joueur pourra en rencontrer d’autre et se battre pour acquérir plus d’équipements et de hauts faits. Les développeurs de blizzard l’ont annoncé pour cet hiver et il sera bien différent de celui des épisodes précédents. Dans Diablo II on pouvait quasiment le qualifié de FFA (Free For All), c’est à dire un chacun pour sois où on créait la partie sur une carte précise et chacun se battait dans le monde dès qu’il rencontrait quelqu’un. Dans Diablo III, Blizzard veut incorporer des arènes où des joueurs en équipes pourront se rencontrer, un peu comme dans World Of Warcraft, sauf qu’ici ce n’est pas un MMORPG mais un Hack&Slash. Cela ne s’est jamais vu auparavant sur ce type de jeu ! Nous avons encore que peu d’information mais l’éditeur ne manquera pas de communiquer dessus avant sa sortie.

Enfin, j’ai gardé le meilleur pour la fin : les développeurs travaillent déjà sur la prochaine extension qui devrait sortir l’année prochaine ! Nous pourrons retrouver 1 ou 2 nouvelles classes, des nouveaux métiers de craft, ainsi que la suite de l’histoire. Rajouter un ou plusieurs actes pourrait vraiment être interessant mais au vu de l’histoire je ne vois vraiment pas comment ils pourraient justifier ça. Le RP est très important dans Diablo donc j’espère qu’ils seront assez créatifs pour être cohérent. Là encore on manque d’informations sur le sujet pour en dire plus.

Imprimer cet article

Guillaume BOVET

Actuellement en 4ème année à l'ESSCA, je suis passionné de E-sport et de musique. J'ai débuté mon hobby de rédacteur sur des plateformes multi-gaming internationnales pour ensuite me diriger vers la rédaction libre.

Vous aimerez aussi...