Kacem Wapalek

Allitérations à foison, assonances et consonances sont autant d’outils maîtrisés à la perfection par ce rappeur atypique. Originaire de Lyon il fait partie de cette nouvelle vague d’artistes qui met à mal ce vieux dicton connu de tous « le rap c’était mieux avant »

httpvh://www.youtube.com/watch?v=7GykEpQmOLw

En effet ses textes ne ressemblent  à ceux d’aucun autre MC. Il fait figure d’OVNI dans le paysage rappistique français et pourtant la qualité de ses rimes et la particularité de son flow en font un des tous meilleurs lyricistes (du moment).

Tantôt rappeur, tantôt producteur l’ami wapalek a plus d’un tour dans son sac. En entrant dans son univers on se retrouve confronté à une richesse et à une maîtrise de la langue française inattendue. Peu sont capables comme lui de jouer avec les mots, de jongler avec les sonorités, de sublimer ainsi notre langue. Sa marque de fabrique : les assonances et allitérations qu’il utilise avec tant d’aisance qu’on se demande s’il ne parle pas comme ça dans la vie de tous les jours.

Il est fort ce bonhomme foncedé au shit et au rhum charrette. Pourtant le succès il ne le rencontre pas dès ses débuts sur scène. Ce n’est que récemment que son talent fut reconnu à sa juste valeur et il ne figure pas encore parmi les poids lourds du rap français (Booba, MC Solaar pour ne citer qu’eux). Présent dans le rap game depuis 20 ans il ne cherche pas la notoriété. Il trace sa route en affinant ses rimes, en étoffant son style (il s’inspire du jazz notamment), en multipliant les sorties sur de petites scènes. Le vrai tremplin il l’a connu avec le crew « l’animalerie » qui depuis a peu près un an fait le buzz sur internet avec leurs freestyles parfaitement orchestrés (avec à la prod un beatmaker de talent « Oster Lapwass »). Ce qui frappe dans avec cette équipe lyonnaise c’est leur différence et leur complémentarité. Ils ont chacun leur univers et tous ensemble ils forment un ensemble détonnant.

Je vous conseille notamment d’écouter lucio Bukowski (qui fera sûrement l’objet d’un article prochainement) Nadir et Anton Serra qui portent fièrement les nouvelles marques de noblesse du rap hexagonal.

httpvh://www.youtube.com/watch?v=l4540ciCt6Q

Sur ces vidéos, Kacem nous impressionne par son flow, sa maîtrise et la complexité des lyrics qu’il débite à une vitesse qui ferait pâlir plus d’un MC. Il n’est pas seulement chanteur, il vit pour sa musique. Quand il rappe c’est tout son être qui s’anime, il allie paroles et mimes. Son texte il ne le couche pas sur le papier comme les autres mais il le fabrique dans sa tête aussi simplement qu’on dirait « salut, ça va ?». (J’exagère mais c’est presque ça).

Pas besoin d’aimer le rap pour apprécier le flow wapalekien. Il aborde tous les sujets avec son style unique et c’est ça qui fait sa force. Il est entier et casse les stéréotypes sans se poser de questions. Sa force peut aussi être vue comme une faiblesse. Ecouter du Kacem sans chercher à comprendre le sens du texte c’est  comme écouter du classique avec un écouteur cassé et dans une rame de métro bondée : ça ne sert à rien ! Certains diront que ces sons sont trop personnels et moins récréatifs que d’autres. C’est vrai mais nous on aime cette différence.

En 2012, Kacem Wapalek (« pour cassez moi pas les couilles» si si véridique!!) est au sommet de son art. Un album est en préparation et l’artiste multiplie les sorties et les vidéos pour notre plus grand bonheur.

Alors si vous avez envie de vous prendre une grosse claque auditive je vous invite à entrer dans l’univers Wapalek, vous ne serez pas déçu car il a déjà tout d’un grand.

Si vous doutiez encore, voici l’argument final.

httpvh://www.youtube.com/watch?v=egoPLE3jFPo

Imprimer cet article

gaspar

Je suis étudiant en Finance. Passionné de science je ne rate presque aucun documentaire Arte!

Vous aimerez aussi...